2020

Depuis sa création il y a plus de 200 ans, la collection du musée ne cesse de s’enrichir. Ces acquisitions ont pour objectif de compléter des fonds de référence, d’élargir les perspectives sur une période spécifique ou de permettre un dialogue avec des œuvres-clés.

Les modes d’entrée sont de plusieurs types. Il peut s’agir d’achats, en ventes publiques ou auprès de galeristes, mais aussi de dons ou legs.

Plusieurs œuvres, issues d’époques et de techniques diverses, sont ainsi entrées dans les collections depuis le début de l’année. Du côté des œuvres sur papier, le musée a acquis un dessin préparatoire de Rosa Bonheur (1822-1899) pour son immense tableau La Foulaison des blés en Camargue, ainsi qu’un rare projet de décor de théâtre intitulé Le Siège de Troie – Projet de décor pour Iphigénie en Aulide daté de 1761 et signé par l’artiste d’origine italienne mais ayant beaucoup travaillé à Bordeaux Giovanni Antonio Berinzago (vers 1710-vers 1790). Un Portrait d’homme à la sanguine issu de la première période de Roger Bissière (1886-1964) a été acquis en vente publique.

Les collections de peintures anciennes s’enrichissent grâce au généreux don de la Société des Amis du musée des Beaux-Arts de Bordeaux avec le tableau du Flamand Karel Philips Spierincks, dit Carlo Filippo Fiammingo (1600-1639) représentant le joyeux cortège de la figure mythologique de Silène. Un grand tableau d’Albert Besnard, représentant un chasseur dans un paysage lacustre vient quant à lui renforcer le fonds consacré au début du XXe siècle, dans le sillage onirique d’Odilon Redon.