Jan LOOTEN, "Paysage sylvestre aux chasseurs"

(Amsterdam, vers 1618-Angleterre, vers 1681)

Paysage sylvestre aux chasseurs

Vers 1651
Huile sur toile.
Hauteur 162,5 cm. Largeur. 183 cm
Historique : Dépôt du Musée de la Révolution Française de Vizille, 1998.
 

Dans une forêt aux frondaisons majestueuses et sombres qui se dressent sur un relief escarpé, quelques personnages marchent en portant un fusil, ou bien sont assis sur un chemin. A l’orée du sous-bois, quelques animaux sont visibles. A gauche, une trouée permet de distinguer dans le lointain une plaine et quelques collines où se profilent un moulin et une église.
            Le thème du personnage cheminant peut évoquer symboliquement le long chemin de la vie du chrétien. Mais, le tableau semble avant tout concerner l’évocation d’un paysage entièrement reconstitué, suivant l’habitude du genre au 17e siècle. Les souches éclatées, les branches cassées et tordues ne sont qu’alors de simples motifs décoratifs servant à encadrer la composition.
Le feuillage est traité finement en petits points serrés et les troncs d’arbres forment un réseau dense. La gamme colorée avec quelques notes blondes et dorées, ne l’emporte pas sur les dégradés plus froids de vert, de blanc et de gris. Dans le ciel peu développé, nuages et frondaisons filtrent une lumière dorée qui éclaire ponctuellement le sous-bois.
Jan Looten est un artiste peu connu qui semble s’être spécialisé dans les vues de sous-bois, avec une esthétique proche de celle de Jacob van Ruysdael (1628-1682) et un naturalisme influencé par Meindert Hobbema (1638-1709). Sa peinture se caractérise par des paysages rocheux où s’accrochent des arbres puissants aux branches tordues et des souches éclatées, et où marchent de petits personnages. Les chemins constituent souvent les liens entre les plans définis par la végétation et la lumière. Cet aspect quelque peu fantastique de la nature rappelle les compositions du Flamand Roelandt Savery (1576-1639) qui se réfugia aux Pays-Bas et dont les paysages de fantaisie témoignent de la transition entre le paysage maniériste et le paysage naturaliste du Grand Siècle.
Image de "Paysage sylvestre aux chasseurs"© Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux. Cliché L. Gauthier

"Paysage sylvestre aux chasseurs"© Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux. Cliché L. Gauthier