Aubin VOUET, "David tenant la tête de Goliath"

(Paris, 1595 – id., 1641)

David tenant la tête de Goliath

Huile sur toile.
Hauteur. 117,5 cm. Largeur. 89,5 cm.
Historique : Achat de la Ville, avec la participation du F.R.A.M. Aquitaine et de la fondation Pétrofigaz, 1986; 

Un des thèmes traditionnels de l’Ancien Testament, le combat entre le géant philistin Goliath et le jeune berger juif David (1er Livre de Samuel, 17, 40-54) détermina l’issue de la guerre entre leurs deux nations. Armé de sa seule fronde, David assomma d’un jet de pierre son adversaire, lui prit son épée et lui trancha la tête.

Ce thème connut la faveur des artistes dès le Moyen Âge mais, dans le premier tiers du XVIIe siècle, Caravage et ses émules, Feti, Gentileschi, Manfredi, Régnier ou Valentin, lui témoignèrent un réel intérêt, l’issue finale du combat leur permettant de représenter l’horreur de la mort.
Dans le tableau bordelais, Aubin Vouet choisit de représenter le héros juif le regard baissé et la moue dédaigneuse. Son embonpoint naissant est mis en valeur par le cadrage au deux tiers du corps placé dans un clair-obscur. L’élégance de la toque galonnée d’or et ornée d’une plume d’autruche ajoute une touche de raffinement.
Moins célèbre que son frère Simon (1590-1649), Aubin Vouet reçut la même formation chez leur père avant de partir pour Rome rejoindre son aîné vers la fin 1619 ou début 1620. Ce fut sans doute au cours de ce séjour qu’il réalisa cette peinture, gravée ensuite par Michel Lasne (Paris, Bibliothèque nationale de France).
De retour à Paris en 1621, il fut nommé, quatre ans plus tard, « peintre ordinaire du Roi » par Louis XIII. Il bénéficia de commandes religieuses (Mays de Notre-Dame en 1632, 1639 et 1640 notamment) et privées (hôtels des Soissons et de Mercoeur en 1629). A l’instar de son frère, il s’éloigna alors de l’influence caravagesque pour développer un style à la lumière claire, aux couleurs vives et aux jeux de drapés.
Image de "David tenant la tête de Goliath"©Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux. Cliché L. Gauthier

"David tenant la tête de Goliath"©Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux. Cliché L. Gauthier