Conférence : Un orientalisme renouvelé ? Georges-Antoine Rochegrosse (1859-1938) et la vie artistique algérienne

Conférence par Laurent Houssais, professeur à l'université Bordeaux Montaigne
Mercredi 07 Mai 2014, 18:30
Georges-Antoine Rochegrosse (1859-1938) fut l'un des peintres d'histoire les plus célèbres de la Troisième République. Il s'impose sur la scène artistique au début des années 1880 en signant une peinture spectaculaire, aussi violente que sanglante et d'un naturalisme cru. S'attachant à la représentation d'époques historiques que les hommes du XIXe siècle considéraient comme décadentes, ce fastueux metteur en scène, soucieux du document archéologique et amoureux de la couleur, signe une peinture « à sensation », qui a laissé son empreinte sur le théâtre et le cinéma naissant. Il se consacre également à l'illustration de nombreux chefs-d'oeuvre de la littérature française, de Victor Hugo à Gustave Flaubert.

Artiste attachant et d'une grande fantaisie, Rochegrosse se montre sensible aux grands courants de la fin du XIXe siècle, de l'orientalisme au japonisme en passant par le wagnérisme et le Symbolisme. Salué par la critique et apprécié du grand public, il bénéficie de son vivant d'une reconnaissance internationale.

« À vingt-quatre ans il était connu ; à trente-deux célèbre ; il est maintenant illustre » constate son ami Claude Couturier en 1909.

 

Vue d'Alger, années 1920. Archives Launois (c) Musée des Beaux-Arts. Mairie de Bordeaux

Vue d'Alger dans les années 1920
Carte postale (CAP). Archives Launois
(c) Musée des Beaux-Arts. Mairie de Bordeaux
Visuel pour l'exposition Orientalismes. Bordeaux, Musée des Beaux-Arts

Visuel pour l'exposition Orientalismes. Bordeaux, Musée des Beaux-Arts