Danse dans l'exposition "Georges Dorignac'

Autour de l'exposition "Georges Dorignac. Le Trait Sculpté."
Jeudi 07 Septembre 2017, 18:30

En partenariat avec Le Cuvier, Centre de Développement Chorégraphique d'Aquitaine, création d'Annabelle Chambon et Cédric Charron à partir de l'oeuvre de Georges Dorignac.

Aile nord du musée
Entrée libre

"Cent ans à peine ont passé, avant que les gestes de caractère développés par Annabelle Chambon & Cédric Charron ne viennent croiser la puissance graphique de Georges Dorignac. Ainsi, avant que ne s’achève la grande rétrospective consacrée à l’œuvre de cet artiste mal connu et inclassable au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, les deux danseurs abreuvent leur incursion des saisissantes feuilles monumentales « au noir ».

Là, comme compressées par les limites du cadre, des figures dessinées dans des noirs profonds se détachent sur un fond monochrome blanc. L’intensité de la pierre noire façonne des corps humains massifs aux allures de blocs et s’empare alors de la puissance des physionomies. Le « trait sculpté » et la « lumière noire » du dessinateur font « coïncider réalisme et poésie, réalité contemporaine et vérité universelle » ; ce constat d’un critique de l’époque à propos de Georges Dorignac, résonne curieusement dans l’art éphémère de Annabelle Chambon & Cédric Charron. En dépit du siècle qui les sépare, tous trois ont en commun d’être en phase avec l’avant garde de leur époque, de témoigner d’une maîtrise aigue de leur art, d’imposer une monumentalité, de montrer des mises en corps singulières qui empruntent des voies indépendantes…

Quelle alchimie peut donc bien s’opérer lors de cette curieuse collision entre les accents primitifs et animaux du dessinateur et l’instinct des deux performeurs d’exception qui depuis 17 ans explose au gré des exploits théâtraux toujours plus féroces écrits par Jan Fabre."

Georges Dorignac, Femme accroupie, 1912

Georges Dorignac, Femme accroupie, 1912