Le musée aujourd'hui

L’expérience de la curiosité
Le musée propose aux visiteurs de tous horizons un large panorama de l’art européen du XVe au XXe siècle réparti entre deux ailes séparées par le jardin de la Mairie. On y trouve des œuvres d’artistes aussi fameux que Titien, Véronèse, Rubens, Van Dyck, Chardin, Delacroix, Corot, Picasso ou Matisse, ou des fonds importants tel celui de l’école hollandaise du XVIIe siècle. Les collections présentent aussi de riches ensembles d’œuvres de trois célèbres artistes d’origine bordelaise, Redon, Marquet et Lhote.
 

Première collection de beaux-arts de Nouvelle-Aquitaine

La collection du musée des Beaux-Arts, riche de 8200 œuvres (peintures, sculptures et arts graphiques), est la première de Nouvelle-Aquitaine et compte parmi l’une des plus importantes collections publiques de France. Elle rayonne à travers de nombreux prêts, environ 300 consentis chaque année aux musées français et étrangers à l’occasion d’expositions, à travers les programmes de coproductions et partenariats avec de grands musées français et étrangers et enfin, grâce à l’implication du musée dans des réseaux de coopération, comme le réseau FRAME. Des actions de recherche ou co-recherche (publications, colloques…) sont régulièrement entreprises.
 
  

Des expositions et événements ambitieux

Sous l’impulsion de sa directrice Sophie Barthélémy, le musée des Beaux-Arts organise depuis 2015 des expositions ambitieuses, à l’instar des Bacchanales modernes !La nature silencieuse. Paysages d’Odilon Redon ou encore Georges Dorignac (1879-1925) : le trait sculpté.
Elles permettent de défricher des sujets d’histoire de l’art inédits, tout en créant une offre attractive pour un large public, local et touristique. Elles peuvent être présentées à la Galerie des Beaux-Arts (située en face du musée, place du colonel Raynal), dans la salle des Actualités du musée (aile sud) ou encore dans le parcours des collections. Le musée propose aussi de nombreux événements hors les murs et en partenariat avec des institutions bordelaises, nationales et internationales.
 
En 2020, le musée voit sa programmation bouleversée par la crise du Covid-19. Sa « Belle saison britannique », programmée au printemps 2020, est reportée à une date ultérieure et sera présentée dans une autre temporalité. Elle devient ainsi une Année britannique au musée des Beaux-Arts (Automne 2020 - Automne 2021) . L’accrochage L’intelligence de l’œil, en hommage à l’historien de l’art et collectionneur bordelais Robert Coustet décédé en 2019, est prolongé jusqu’au 5 octobre 2020, au fond de l’aile nord.

Le musée poursuit ses commandes d’œuvres aux artistes contemporains avec un nouveau projet dans l’espace public, en collaboration avec le designer et artiste Franck Tallon. À la suite de Détails 1 et 2 qui proposait une déambulation dans le jardin sous la forme d’un kaléidoscope visuel, Détails 3 se déploiera sur les façades extérieures du musée, fonctionnant comme un véritable signal pour le musée. Il le donnera à voir.
 
 

Un musée engagé et citoyen

Depuis plusieurs années, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux a placé le public au cœur de son action culturelle. Assumant son héritage de musée encyclopédique, il n’en demeure pas moins toujours connecté à l’art et à la société de son temps. Soucieux d’ouverture et de décloisonnement, il s’est engagé dans une programmation pluridisciplinaire, au croisement de tous les champs artistiques, et profondément inclusive, qui se renouvelle sans cesse. Il mène une politique culturelle active et riche en partenariats, que ce soient avec des artistes ou des institutions culturelles de toute nature : musées, associations, centres d’art, librairies, écoles d’art, bibliothèques, opéras, conservatoires, etc.
 
  
 

Une médiation pour tous les publics

Siestes littéraires, visites en LSF et multisensorielles, slamées, regards croisés, etc. : l’offre du musée permet à tous de découvrir autrement les œuvres du musée, dans une approche volontairement ouverte à toutes les disciplines. Il propose aussi une politique de médiation dynamique, notamment à l’attention des jeunes générations. Visiteurs de demain, il s’agit de les accompagner dans leur découverte et dans leur appropriation du musée : apprendre, comprendre les œuvres et leur message, se laisser gagner par la beauté d’une œuvre et surtout s’amuser.

Pendant tout l’été 2020, le musée met en place des « Visites intimes » sur réservation, pour les adultes et pour les familles. Pour connaître tout le programme, c'est ici.
 
 

Un musée refusant toute forme d’exclusion

Refusant toute forme d’exclusion, qu’elle soit géographique, sociale, culturelle ou encore médicale, le musée des Beaux-Arts a enfin à cœur de créer des projets hors les murs à l’attention des publics dits « empêchés ou éloignés » du musée, construits avec des associations spécialisées dans l’aide aux personnes exclues ou en difficulté, ou en intervenant hors ses murs auprès de personnes incarcérées ou hospitalisées.
 

Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux est labellisé Musée de France. Depuis juillet 2012, le musée a reçu le label national d'accueil et d'accessibilité « Tourisme & Handicap ».