Paysage intérieur : intimité(s) révélée(s)

Le projet Paysage intérieur : intimité(s) révélée(s) de Delphine Delas et Nicolas Louvancourt se propose en tant que mise en abîme de nos vies cloisonnées dernièrement vécues, à partir des œuvres picturales représentant des scènes d’intérieurs, issues des collections du musée des Beaux-Arts.
 
Ce projet artistique se compose de trois temps forts entre juillet et octobre 2020 : un mapping visuel et sonore, de fresques peintes dans la ville et d'un travail mené ave des jeunes Bordelais dans les centres d'animation de Bordeaux.
 

Une soirée de création-mapping visuelle et sonore en plein air le 3 septembre 

Le soir du 3 septembre de 21h à 23h, Delphine Delas et Nicolas Louvancourt créeront un mapping lumineux inédit, en projetant ces scènes d’intérieur à grande échelle, sur les façades du musée des Beaux-Arts et de l’Hôtel de Ville, côté jardin. 

De 20h30 à 22h30, des visites flash dans le musée vous permettront de vous immerger dans l’atmosphère des peintures d’intérieur de la collection du musée.
 
 
 
  
 
 
 

Le musée se dévoile dans la ville à travers Paysage intérieur : intimité(s) révélée(s)

Des portraits de particuliers, toujours issus et inspirés des collections du musée des Beaux-Arts, sont peints dans la ville par Delphine Delas, afin d’accompagner l’idée d’exposer le revers de nos intérieurs, ainsi que nos rêves, dans l'espace public. Les fresques seront visibles à partir du 1er septembre sur des murs de la Ville de Bordeaux. Une première fresque sera réalisée entre le 25 et le 28 août sous le pont du Guit derrière la Gare Saint-Jean, plus précisément à l'entrée du parking Indigo (entrée Belcier et rue des Terres de Borde). Une deuxième série sera localisée sur trois arcades du Gymnase Thiers, situé au 178 de l’avenue Thiers et visible à partir du 1er septembre.
 
 

Des ateliers de mapping dans les centres d'animations

Du mois d’août au mois d’octobre, Nicolas Louvancourt mène un travail artistique et pédagogique en atelier multimédia de mapping avec les jeunes Bordelais, dans les centres d'animation Saint-Pierre, Bacalan et Bastide Benauge FTC.
 
Le projet s’attache ainsi à "révéler la peau de nos intérieurs à la surface des supports de façades citadines".
 
  
 
Ce projet est lauréat de l’appel à candidatures de la Ville dans le cadre d’Un été à Bordeaux.
 

 

Delphine Delas et Nicolas Louvancourt

Delphine Delas est une artiste d'art urbain. Elle travaille notamment sur des projets contextuels en France et à l'étranger, avec des institutions, comme l'Institut Français et les Alliances Françaises. Lignes organiques et minimales, des fonds monochromes en contraste, des inspirations mythologiques venant de sa formation d’historienne de l’art, Delphine Delas interroge notre rapport à la réalité à travers un monde onirique et poétique, en faisant intervenir des références littéraires ou historiques suivant les lieux où elle intervient. Ses projets ont été appuyés par le ministère de la Culture, la DRAC, la Ville De Bordeaux, Bordeaux Métropole, l'Ambassade Française en Inde entre autres ; Elle a exposé ces dernières années à l'Institut Bernard Magrez, au CCCB de Barcelone, en collaboration avec l'UNESCO etc. www.delphine-delas.com
 
Nicolas Louvancourt (né en 1980) est un artiste multimédia spécialisé en arts visuels et dispositif musical.
Il a travaillé dans plusieurs structures associatives mettant en valeur ses pratiques artistiques, dont l’association Labomédia à Orléans et l'association Médias-Cité à Bordeaux. Il fut membre actif de l'association iDi / interaction d'idées, structure regroupant plusieurs artistes intervenants dont le but est de mettre en place des projets de pratiques artistiques contemporaines avec des publics variés.
Il est actuellement responsable de l'Espace Culture Multimédia au sein du centre d'animation Saint Pierre de Bordeaux.
Il effectue également un travail de collaboration avec plusieurs artistes, utilisant les techniques de mapping vidéo, design sonore, dispositifs interactifs. Il a travaillé notamment au sein du projet Metavilla de Caroline Corbal à Bordeaux et également avec l'artiste Delphine Delas en France et en Inde avec l’Institut Français et Bordeaux Métropole.