Suzanne Lafont. Nouvelles especes de compagnie. Roman

Jusqu'au 8 avril 2019

L'exposition

Suzanne Lafont, née en 1949 à Nîmes, développe un travail photographique qui s’enrichit d’éléments empruntés aux domaines du théâtre, du cinéma, de la performance ou encore des sciences. Cette première exposition dans la Galerie, après un an de travaux, est consacrée à la présentation de la pièce que lui a commandée Bordeaux Métropole dans le cadre de la commande publique artistique Garonne. En effet, la métropole, depuis 2012, invite des artistes internationaux à travailler sur le territoire métropolitain et à participer à l’invention de son futur. Dans ce territoire où a notamment travaillé Odilon Redon, Suzanne Lafont, inspirée à son tour par la relation entre art et botanique, questionne l’évolution du végétal en milieu urbain.

Pour créer sa pièce Nouvelles espèces de compagnie. Roman, l’artiste a déambulé dans onze communes de la métropole, au gré de noms de rues attrayants, pendant quatre saisons. Dans ce milieu urbain, elle a récolté de petites plantes non domestiquées, celles auxquelles on prête peu d’attention ou que l’on nomme les « mauvaises herbes ». Les spécimens collectés ont été sélectionnés et photographiés en chambre. Cette série d’images s’affiche sur les murs clairs de la première salle, avec la régularité d’une classification botanique. Les images sont accompagnées d’une didascalie, qui transforme les plantes et noms de rue en protagonistes romanesques d’un récit, que chacun est libre d’imaginer s’il le souhaite.   

© Suzanne Lafont

Dans la deuxième salle, aux murs sombres, dite « salle nocturne », l’artiste développe une vision d’anticipation : le chromatisme des photos a été retravaillé pour produire une luminescence envoûtante.

Cette lumière crée un éblouissement, un brouillage de la vision humaine, à l’image de la désorganisation du règne végétal dans notre milieu à l’atmosphère altérée par l’Homme, devenu « un jardin irrespirable ».

La pièce Nouvelles espèces de compagnie. Roman est présentée au 1er étage de la Galerie.

Au rez-de-chaussée, dans le cadre d’une carte blanche qui fait écho à son œuvre, Suzanne Lafont met en scène une sélection d’œuvres du musée. Elle crée un espace théâtral où des spectatrices un peu fantaisistes contemplent avec une certaine distance le drame de tempêtes et de naufrages, évocateurs de la catastrophe du changement climatique en cours.

Au sous-sol, un espace conçu par le Service des publics offre aux visiteurs l’occasion de se familiariser avec des notions de botanique, de créer des chimères végétales, de consulter des ouvrages et de rêver.



© JB Mengès - Bordeaux Métropole

 

= > Vidéo de présentation de l'exposition

 

Ce projet est coproduit avec la Mission Rayonnement et Équipements Métropolitains de Bordeaux Métropole. Il est mené en partenariat avec le Jardin botanique de Bordeaux, la direction des Espaces Verts de Bordeaux Métropole, la Bibliothèque Mériadeck, la Manufacture-CDCN, l’Université Bordeaux Montaigne et la Librairie Mollat-Station Ausone. .

Tarif 7€, réduit 4€. L'entrée aux expositions temporaires donne accès gratuitement aux collections permanentes du musée.

 

Autour de l’exposition 

Dévernissage le 8 avril !  => Lien vers L'evenement. 

[Tous les évènements se passent à la galerie]

Album A l’occasion de l’exposition, un livre d’artiste, conçu par Suzanne Lafont, a été édité. Pensé comme un livre d’images, il reproduit un ensemble de photographies présentes dans l’exposition. Format 14, 8 cm x 21 cm. 96 pages. Edition du musée des Beaux-Arts. 9,90€ 


Un carnet à destination des enfants est disponible gratuitement à l’accueil de la Galerie pour découvrir le parcours de l’exposition tout en s’amusant !


Visites individuels de l'exposition  Visite commentée de l’exposition Suzanne Lafont tous les mercredis et samedis à 15h30 + visite le lundi 08 avril (dernier jour de l'expo!). Sans réservation / Entrée + 3 euros


Visites en groupes  Les visites ont lieu du lundi au samedi (sauf mardi) pour les groupes adultes (de 10 à 30 personnes). La visite dure 1h30. 50 € + 4 € par personne en semaine. 65 € + 4 € par personne le week-end. Sur réservation (05 56 10 25 25)


Slam dans l’expo Un parcours insolite est proposé par l’association bordelaise Street Def Records avec Daïtoha, Maras et Titouan. Forts de leur expérience muséale (depuis quatre ans avec le Musée des Beaux-Arts), les slameurs de Street Def Records déclament des textes inspirés des œuvres de Suzanne Lafont. Pour voir les différentes dates et horaires se référer à l'agenda en ligne du musée. 


Parcours urbain  Comment croissent, s’adaptent et évoluent les plantes en ville ? Ce parcours dans le quartier de la mairie vous invite à repérer et nommer les plantes et herbes qui poussent et fleurissent sous nos pieds, souvent loin de nos yeux comme l’évoque Suzanne Lafont dans son exposition.  Les 6 et 7 avril de 15h à 16 h. Départ devant la Galerie. Gratuit sur réservation au 05 56 10 25 25. Proposé par l'association Cistude Nature. 


Chimères végétales. Espace des publics 
Aménagé par la scénographe Marine Cardin et l’artiste Anouck Vareille, le sous-sol de la Galerie est spécialement imaginé en espace d’animation destiné à tous les publics : jeunes ou moins jeunes, pénétrez dans cet espace inspiré de l’œuvre de Suzanne Lafont, et mettez « la main à la pâte » ! Belle plante ou mauvaise herbe, à vos crayons pour dessiner votre végétal préféré et l’accrocher au mur d’un herbier participatif géant ! Cueillez des ouvrages pour enfants sur le thème de la nature, des fleurs et des plantes et savourez-les au pied de l’arbre-bibliothèque...