Œdipe explique l'énigme du sphinx de Ingres

Jusqu'au 14 mars 2022, un chef-d'œuvre du Louvre au musée

Venez résoudre l’énigme du sphinx !

Un invité exceptionnel vous accueillera à partir du 5 novembre 2021 dans l’aile nord du musée. Il s’agit de : Œdipe explique l'enigme du Sphinx, chef-d’œuvre d’Ingres, le célèbre rival de Delacroix.
 
Prêtée par le musée du Louvre en échange de La Grèce sur les ruines de Missolonghi, présentée à Paris pour célébrer le bicentenaire de la Guerre d’Indépendance grecque, cette œuvre viendra dialoguer avec les œuvres de la salle romantique, rappelant la bataille esthétique entre champions de la couleur et partisans du dessin au Salon de 1827. Cette année-là, Ingres reprend son premier ‘’envoi de Rome’’, réalisé en 1808 d’après le modèle vivant et un célèbre antique, pour en faire un tableau d’histoire de plus grandes dimensions, où l’archaïsme le dispute à la modernité.
 
L'éternelle question...
 
Le sujet, tiré de la mythologie grecque, confronte Œdipe, représenté nu, à la figure hybride du sphinx (visage et buste féminins, corps de lion et ailes d’oiseau) retranché dans l’ombre d’une grotte s’opposant ici à l’ouverture lumineuse de la cavité rocheuse. Le jeune héros doit résoudre l’énigme posée par le monstre qui met à l’épreuve les voyageurs de passage dans cette région de Thèbes : « Quel est l’être doué de la voix qui a quatre pieds le matin, deux à midi et trois le soir ? » La présence d’ossements humains et l’expression d’épouvante du compagnon d’Œdipe, fuyant à l’arrière-plan, rappellent que toute mauvaise réponse est fatale. La beauté et l’intelligence d’Œdipe triompheront de la malédiction tout en le condamnant à son funeste destin de fils incestueux et parricide.
 
Ce thème séduira d’autres artistes du XIXe siècle, comme Gustave Moreau qui privilégiera un corps à corps plus charnel. Dans les années 1980, Francis Bacon donnera une interprétation très libre de la version ingresque, preuve de la fascination qu’exerce depuis toujours cette œuvre énigmatique sur l’imaginaire collectif.  
 
Ingres, un peintre novateur 
 
Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867), champion de la doctrine du beau idéal et de la primauté du dessin sur la couleur, s'opposa aux courants romantique puis réaliste. Au début souvent sermonné par la critique, il développa un style à la croisée de l’académisme et des innovations artistiques, notamment en exagérant l’élongation des corps.Elève de David, Ingres a cherché à s’affirmer par la peinture historique, les scènes mythologiques et particulièrement l’inspiration antique. Son génie le préserve des classifications trop rigides et lui attire, au début du XXe siècle, l’admiration d'artistes tels que Degas, Renoir, Matisse et Picasso, fascinés par ses déformations anatomiques et la pureté de sa ligne graphique.
 

Toute la programmation : 

  • Visites commentées Oedipe explique l'énigme du sphinx de Ingres

           ​Toutes les dates 

 

          > Mercredi 23 février à 12h15 

  • Pendant un mois, les deux chefs-d’œuvre : Œdipe explique l’énigme du sphinx de Jean-Dominique Ingres (1780-1867), prêt du musée du Louvre, et La Grèce sur les ruines de Missolonghi d’Eugène Delacroix (1798-1863), chef-d’œuvre emblématique du musée, sont présentés conjointement et exceptionnellement dans l’aile nord du musée, salle des romantiques, rappelant la bataille esthétique entre champions de la couleur et partisans du dessin au Salon de 1827. Celui-ci marqua un tournant décisif dans l'histoire du romantisme qui y triompha avec la célèbre Mort de Sardanapale de Delacroix. Œdipe explique l’énigme du sphinx fait son retour à Bordeaux pour quelques mois, plus de 165 ans après sa première exposition au Salon bordelais des Amis des Arts en 1855.

 

  • Une Performance d’improvisation vocale, théâtrale et instrumentale 
    > Samedi 12 mars à 16h.
    Devant les chefs-d’œuvre de deux célèbres rivaux, Œdipe explique l’énigme du sphinx de Jean-Dominique Ingres (1780-1867), prêt du musée du Louvre, et La Grèce sur les ruines de Missolonghi d’Eugène Delacroix (1798-1863), chef-d’œuvre emblématique du musée, présentés dans la salle des romantiques, les jeunes professionnels du Pôle d'Enseignement Supérieur de Musique et de Danse Bordeaux Nouvelle-Aquitaine (PESMD) proposent un dialogue entre les arts sous la forme d’une performance mêlant le chant, le théâtre, la musique et la peinture.
    Tarif : entrée du musée. Rendez-vous dans le hall nord du musée. 
    Sur réservation au 05 56 10 25 25 ou à servicedespublics-mba@mairie-bordeaux.fr.
     

 

Jean-Auguste-Dominique Ingres, Œdipe explique l'énigme du sphinx, 1808 modifié en 1827, musée du Louvre © RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle.

Jean-Auguste-Dominique Ingres, Œdipe explique l'énigme du sphinx, 1808 modifié en 1827, musée du Louvre © RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle.