Les œuvres voyagent

Des œuvres sont prêtées dans le cadre d’expositions nationales et internationales.
Bien que toujours impactées par les reports d’expositions dans le contexte de la crise sanitaire, les œuvres de la collection du musée sollicitées en prêt dans le cadre d’expositions nationales et internationales, poursuivent leur voyage.  
 

Une multitude de périples  


 

Après avoir figuré dans la belle exposition sur les Contes au pays d’Arcadie dans la salle des actualités au MusBA, La Vanneuse de François-Nicolas Feyen-Perren est partie passer l’été au Musée André Malraux du Havre dans l’exposition Le vent. « Cela qui ne peut être peint ».







 

< FEYEN-PERRIN François Nicolas, Vanneuse, 1867, Musée des Beaux-Arts Bordeaux.

 

 
 
 
 
Cet été, Le Portrait de Cécilia de Madrazo par Giovani Boldini rentre du Petit Palais ainsi que L’embarquement d’Abd El Kader à Bordeaux par Stanislas Gorin exposé au MUCEM jusqu'à la mi-août.
 
^ GORIN Stanislas, L’embarquement d’Abd El Kader à Bordeaux, 1850, Musée des Beaux-Arts Bordeaux.             
BOLDINI Giovani, Le Portrait de Cécilia de Madrazo, 1882, Musée des Beaux-Arts Bordeaux >
 
 
 
Parmi les nombreux mouvements d’œuvres prévus en septembre 2022, notons le retour de l'œuvre de Alessandro Magnasco, L'Embarquement des galériens... qui revient de Gênes et va retrouver son pendant Arrivée et interrogatoire des galériens dans la prison de Gênes dans les salles du musée.
 
^ MAGNASCO Alessandro, L'Embarquement des galériens et Arrivée et interrogatoire des galériens dans la prison de Gênes, 18e siècle, Musée des Beaux-Arts Bordeaux.
 
Le Jour des morts de William Bouguereau revient à la mi-septembre de l'exposition Kroyer and Paris (13 mai - 18 septembre 2022) présentée à Skagen au Danemark.
 
^ BOUGUEREAU William, Le Jour des morts, 1859, Musée des Beaux-Arts Bordeaux
 
Matisse s’est envolé au-delà des frontières européennes pour être exposé à Sydney et au Japon, non sans un passage en Hongrie (quatre dépôts du Musée National d’Art Moderne : Portrait de Bevilacqua, Belle Ile, Jeune espagnole et Portrait de jeune femme). Un véritable voyage de près de deux ans, du 20 novembre 2021 au 20 août 2023 !  
 
^ MATISSE Henri, Portrait de Bevilacqua, vers 1901, Belle Ile, 1896, et Jeune espagnole, 1921, Musée des Beaux-Arts Bordeaux.
 
PILS Isidore Alexandre Augustin, Tranchée devant Sébastopol, 1855, Musée des Beaux-Arts Bordeaux. ^
 
Enfin, jusqu'à la fin de l'année, les visiteurs de l'exposition Tranchées du Musée de la Grande guerre à Meaux, pourront voir le Tranchée devant Sébastopol
 

Des ambassadrices de choix pour le musée 

Ces prêts significatifs des œuvres de la collection, comme des dépôts d’autres musées, permettent d’enrichir la connaissance des pièces, de procéder à des interventions de conservation et de restauration ainsi que d’accroître la notoriété du musée auprès d’un large public, en France comme à l’étranger. Ils sont aussi l’occasion de renforcer les liens du musée avec d’autres institutions susceptibles de lui accorder à leur tour d’importants prêts au profit de ses projets d’exposition. Ces collaborations avec d’autres musées offrent en outre l’opportunité de coproductions.

 

FEYEN-PERRIN François Nicolas, Vanneuse, 1867, Musée des Beaux-Arts Bordeaux.

FEYEN-PERRIN François Nicolas, Vanneuse, 1867, Musée des Beaux-Arts Bordeaux.