Goya Physionomiste

Jusqu'au 23 septembre 2019
Salles des actualités, aile Sud.
 
Proposée en partenariat avec l’Instituto Cervantes de Bordeaux, cette exposition est réalisée par la Chalcographie nationale de l’Académie royale des Beaux-Arts de San Fernando à Madrid, augmentée d'ouvrages anciens et d'un portrait peint de Goya, pour cette première étape française. Elle s’inscrit dans une double actualité, en participant à la fois au programme de la Fête de l’estampe (le 26 mai 2019) à laquelle le musée s’associe pour la troisième année consécutive et à la Saison culturelle Liberté ! Bordeaux 2019, dans laquelle Francisco de Goya, artiste libre par son engagement politique et artistique, trouve tout naturellement sa place. 


La physionomie, littéralement la "connaissance de la nature", concerne l'évaluation du caractère humain à travers l'étude des traits physiques. Ce concept d'une adéquation entre le corps et l'âme qui remonte à l'Antiquité, en particulier avec Aristote, ressurgit dans la pensée du XVII° siècle. L’exposition met en relation les visages dessinés par Goya et les traités de physiognomonie du XVIII° siècle que l’artiste a pu lire, notamment L’Art de connaître les hommes par la physionomie (1775-1778) de Lavater, théologien suisse. Certaines théories relèvent les similitudes, déjà connues au XVI° siècle, qui existent entre des visages humains et des faciès animaliers. De là naît une mode pour l’étude de « l’animalité » du visage humain et de ses expressions. S’y ajoute l’apparition d’une physiognomonie s'attachant aux anomalies de l’expression qui traduit des symptômes de maladies. Une des caractéristiques des visages créés par Goya, qui transmet ses émotions à l’état pur, est la « brutalité ».

Brillante démonstration du rapport entre l'imagination créatrice de Goya et cette pensée théorique, cette exposition révèle les affinités entre une sélection d’estampes des principales séries de Goya (à côté d’agrandissements photographiques de visages de personnages) et des grands albums de physionomie, dont celui du célèbre peintre Charles Le Brun (1619-1690), étonnant et rare recueil de gravures reproduisant des dessins comparatifs de visages humains et zoologiques. 

 

 

Merci à notre partenaire  Renaulac

               

 


Autour de l'exposition                        

                                         

 

 
  • Rencontre avec Françoise Garcia (Conservatrice honoraire au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux) : Goya et l’estampe - Mercredi 18 septembre, 12h15 (durée 1h30) Tarif : 6 € / 4 € réduit
 
La soirée se poursuit à l’Utopia avec la projection du film Le crâne de Goya. Tarifs Utopia

 

Goya Physionomiste, serie los caprichos (détail) 1799, © Madrid, Calcographie National

Goya Physionomiste, serie los caprichos (détail) 1799, © Madrid, Calcographie National