Rosa Bonheur à Bordeaux

Evénement exceptionnel à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Rosa Bonheur (1822-2022)
18 mai - 18 septembre 2022

Une grande rétrospective Rosa Bonheur 

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Rosa Bonheur à Bordeaux, le musée des Beaux-Arts de sa ville natale et le musée d’Orsay, Paris, organisent une importante rétrospective de son œuvre. Le Château Musée Rosa Bonheur à Thomery (Seine-et-Marne), où l’artiste vécut près d’un demi-siècle, ainsi que le Musée départemental des peintres de Barbizon sont les partenaires exceptionnels de l’exposition. Le bicentenaire de la naissance de Rosa Bonheur est inscrit au calendrier des commémorations de France Mémoire 2022. Il s’agit de la première rétrospective consacrée à l’artiste depuis celle présentée en 1997 à Bordeaux, Barbizon et New York.
 
Événement majeur sur le plan national et international, cette manifestation met à l’honneur une artiste hors norme, novatrice et inspirante. Véritable icône de l’émancipation des femmes, Rosa Bonheur plaça le monde vivant au cœur de son travail et de son existence. Elle s'engagea pour la reconnaissance des animaux dans leur singularité. Par sa grande maîtrise technique, elle sut restituer à la fois l’anatomie et la psychologie animales. Cette exposition permet de faire (re)découvrir au public la puissance et la richesse de son art, ainsi que sa vie de femme libre, devenue mythique, et son œuvre, formidablement populaires aux États-Unis et en Grande-Bretagne.
 
 
  
Rosa Bonheur, Études de chiens, musée des Beaux-Arts, Photos : L. Gauthier et F. Deval.
 

Issue d’une famille d’artistes, Rosa Bonheur réalisa une œuvre abondante, fruit de son inlassable observation des animaux qui l’entouraient, ou qu’elle cherchait à étudier par tous les moyens possibles. Puisant son inspiration dans son quotidien mais aussi dans ses voyages, en Auvergne, dans le Nivernais, dans les Pyrénées, ainsi qu’en Écosse, elle montre une curiosité insatiable pour la diversité des espèces et leur écosystème. Elle est également fascinée par la beauté sauvage des grands espaces de l’Ouest américain, et de ses habitants, humains ou non, même si elle ne put jamais s’y rendre. L’artiste prit un grand plaisir à représenter Buffalo Bill et tous les acteurs du Wild West Show en 1889.

Plaçant l’animal au cœur de sa création artistique, au sein de spectaculaires compositions ou en l’isolant dans de véritables portraits, Rosa Bonheur a su créer une œuvre expressive, dénuée de sentimentalisme et d’un grand réalisme, nourrie des découvertes scientifiques et de l’attention nouvelle portée aux espèces animales de terroirs, remettant en cause la hiérarchie entre les espèces. Rosa Bonheur sut imposer son talent et réalisa une carrière exemplaire. Elle se mesura aux plus grands maîtres du genre animalier, longtemps réservé aux hommes, et se confronta à des formats monumentaux, conférant à ses œuvres la grandeur de la peinture d’histoire.

Célébrée dès son vivant des deux côtés de l’Atlantique, cette personnalité fascinante, dont l’exposition se propose de dévoiler des aspects peu explorés, voire méconnus, sut s'imposer aussi bien en tant que femme libre qu’artiste officiellement reconnue dans un siècle très corseté. Indépendante et véritable « star » en son temps, elle connut un succès international. 

George Achille-Fould, Rosa Bonheur dans son atelier, musée des Beaux-Arts de Bordeaux, Photo : L. Gauthier. 

L’exposition est accompagnée d’un catalogue rendant compte de cette approche polyphonique, au croisement des arts et des sciences, ainsi que de la modernité de Rosa Bonheur dont l’œuvre résonne encore dans des questions sociétales plus que jamais d’actualité, la place des femmes dans l’art et la société, la cause animale et sa place dans la ruralité et l’écologie.

Dates 
Galerie du musée et aile nord du musée des Beaux-Arts, 18 mai-18 septembre 2022.
Musée d’Orsay, 17 octobre 2022-15 janvier 2023.
 
Commissariat 
Sophie Barthélémy, directrice, conservatrice en chef du musée des Beaux-arts de Bordeaux
Sandra Buratti-Hasan, directrice-adjointe, conservatrice des collections XIX-XXe s.
Leïla Jarbouai, conservatrice en chef au musée d’Orsay
 
avec la collaboration de Katherine Brault, présidente du Château Musée Rosa Bonheur, assistée de Michel Pons.
 
Lien vers le communiqué de presse : ici
 
 
Rosa Bonheur, La foulaison des blés en Camargue, musée des Beaux-Arts de Bordeaux, Photo L. Gauthier. 
 
Portrait de Rosa Bonheur par George Achille-Fould, Photo : L. Gauthier.

Portrait de Rosa Bonheur par George Achille-Fould, Photo : L. Gauthier.