Les œuvres invitées

Les musées sont des lieux vivants où les œuvres d’art voyagent. De nouvelles recherches en histoire de l’art invitent à exposer les œuvres différemment, en créant de nouveaux dialogues, de nouvelles perspectives, grâce à la confrontation avec d’autres créations. Ces accrochages renouvelés incitent à décloisonner le regard et nos perceptions. C’est pourquoi les œuvres du musée des Beaux-Arts sont présentes dans de multiples expositions, en France, comme à l’étranger. C’est également pour cette raison que le musée a plaisir à recevoir de nouveaux hôtes, parfois le temps d’une saison, en lien avec une exposition d’une de nos œuvres à l’extérieur, parfois bien plus longtemps, dans le cadre de ce que l’on nomme des dépôts. Ces échanges sont le fruit des partenariats que le musée a noués avec de nombreuses institutions, et plus particulièrement les musées nationaux tels que le musée d’Orsay ou le Musée national d’Art moderne.

Qautre tableaux sont actuellement invités dont le prêt exceptionnel du musée du Louvre à découvrir dès le 5 novembre 2021 : Œdipe explique l'énigme du sphinx de Ingres. Par ailleurs, Le Fumeur de pipe de Dirck Van Baburen, issu des collections du musée Marmottan Monet vient rejoindre les chefs-d’œuvre caravagesques et dialoguer avec le Joueur de luth d’Hendrick Ter Brugghen. Ce prêt exceptionnel est le reflet d’un partenariat avec le musée Marmottan-Monet. La section symboliste, autour du célèbre peintre Odilon Redon, accueille, pour un dépôt de longue durée, La Gironde vers l’Océan de Charles Lacoste du musée d’Orsay qui  transporte le regardeur dans un univers onirique, tandis que Le Pont-Neuf, la nuit, déposé par le Musée national d’Art moderne, nous fait découvrir un inédit Paris nocturne d’Albert Marquet.